Tumeurs cutanées

Il ne faut pas être effrayé par le mot tumeur, qui ne veut pas forcément dire cancer, sinon de façon générale : “prolifération anormale de cellules donnant des excroissances plus ou moins volumineuses”. Lesquelles peuvent se répérer visuellement ou se sentir au palper. Les plus fréquentes sont d’origine bénigne, l’équivalent d’un kyste chez l’humain. En fait, les tumeurs cutanées du chiens de toute une game d’anomalies dermatologiques plus ou moins graves et disgracieuses qu’il faut savoir traiter avec discernement.
Il en existe donc plusieurs sortes.

Les verrues On les appelle aussi papillonnes. Il arrive qu’elles apparaissent autour des lèvres chez le chiots, pour se résorber spontanément dans la majorité des cas. Sur un vieux chien, elles pourront se localiser à divers endroits et on peut les distinguer facilement : une excroissance claire qui grossit et s’étale comme un minuscule chou-fleur. Il faut les faire enlever lorsque l’animal se gratte et en arrive à les faire saigner.

Les histiocytomes et kystes sébacés Tumeur unique en forme de dôme ou à l’aspect de boule grisâtre, ils sont relativement bénins.

Les mastocytomes Plus sérieux, ce sont des tumeurs cancéreuses qui apparaissent dans l’épaisseur de la peau sous forme de nodules plats, uniques ou multiples. Le pronostic dépend du degré de malignité, défini par une biopsie.

Melanomes et épitheliomas Ces tumeurs, qui apparaissent souvent noires et sur la face des pattes pour les premières et à partir de l’âge de 9 ans pour les secondes, indiquent aussi généralement un cas à traiter sérieusement.

Dans tous les cas, une tumeur cutanée qui soulève un doute doit être l’objet d’une biopsie. Une fois extraite, la tumeur est envoyée à un laboratoire pour analyses. S’il s’agit de tumeurs bénignes comme les verrues ou les kystes, dont le diagnostic est évident la plupart du temps, le vétérinaire procède généralement à un brûlage au bistouri électrique sous anésthésie locale qui y remédiera de façon définitive. Il existe aussi certains médicaments à base de magnésium ou bien des produits homéopathiques, comme le thuya, qui peuvent être utilisés contre les verrues.


Extrait du Bulletin N° 29 juillet 2003

Société Centrale Canine

Centrale CanineFondée en 1881, La Société Centrale Canine, ou SCC, est l'organisme reconnu par le Ministère de l'Agriculture pour gérer le livre généalogique canin (LOF, Livre des Origines Français) et le Fichier National Canin (FNC). Cette association loi 1901 reconnue d'utilité publique et à but non lucratif a pour objectif la promotion des races de chiens en France ainsi que la promotion et la protection des divers rôles du chien dans la société. Elle se doit également de gérer et de coordonner les différents Clubs de races et Sociétés Canines Régionales qui la composent.