Une Race se scinde en deux - Bulletin CCF N° 43 & 44

Ou pourquoi et comment les Corgis devinrent deux races ?
Par Anita Nordlunde


En 1925, le Kennel Club reconnaissait les Welsh Corgis comme une seule race et, aux expositions, ils étaient jugés selon les règles du KC. Le 5 août 1925, lors du Royal Welsh Agricultural Show à Carmarthen, il y a eu pour la première fois deux classe sde Corgis sous le groupe «Any Other Variety" (groupe des races qui n'ont pas été répertoriées dans un des groupes existants à cette époque). Buller, un Pembroke mâle et la femelle Cardigan Bellorophon, avaient gagné chacun dans leur catégorie.
Beaucoup d'anciens Corgis n'étaient pas recensés, bien qu'ils aient été de pure race et les pedigrees - pour ceux qui en avaient un - n'étaient pas toujours établis correctement. On ne doit pas oublier que le Corgi était un chien de travail et quela grande majorité des éleveurs gallois étaient des artisans ou des paysans quipeinaient à inscrire une multitude de noms dans les pedigrees. Cependant, ils ont quand même essayé de tenir des sortes de pedigrees continus et ils notaientles noms et les dates de naissance des chiens dans des cahiers, des agendas ou sur de simples feuilles de papier. Par ailleurs, il était usuel de donner des noms gallois aux Cardigans et, à la plupart des Pembrokes, des noms anglais. Aujourd'hui encore, cette tradition est de coutume chez les éleveurs de Cardigans, surtout au Pays de Galles.
Le premier Corgi inscrit dans le livre des origines du KC fut la femelle Pembroke Rose (Photo).

En dehors du Pays de Galles, les Corgis n'étaient que peu connus et, en Angleterre, seules quelques personnes en possédaient un et il y en avait encore moins qui en élevaient. C'est seulement au début des années 30, que des éleveurs dans lesenvirons de Londres ont commencé à faire de l'élevage avec des Pembrokes pour lesquels ils ont fait de la publicité en exposant de beaux sujets aux expositionsmulti races autour de Londres. Et souvent il arrivait que le juge demande d'une voix étouffée: «qu'est-ce que c'est ?» pour ensuite, perplexe, lui attribuer la dernière place. D'autres juges se moquaient ouvertement de ce «berger à pattes courtes». Mais malgré ces nombreux échecs, les amateurs du Corgi défendaient leur race et ils obtinrent finalement gain de cause. Souvent un Pembroke s'est retrouvé à lapremière place d'une grande classe mixte ou fut même meilleur de toutes races.
Leurs débuts officiels datent de 1928 quand le Kennel Club les a acceptés comme une race autonome avec le droit au CAC dans le groupe des «Chiens ne chassant pas»(Non-sporting breeds). En février 1928, lors de la célèbre Crufts dans l'Agricultural Hallà Londres, un nombre considérable des deux types de Corgis étaient présentés, mêmes'il n'y avait pas encore de CACs à gagner. Les Pembrokes et les Cardigans furent toujours encore jugés comme une même race (Welsh Corgi), ce qui durera encore quelquesannées. Néanmoins, c'était un début. Lors de Crufts 1929, Shan Fach fut le tout premier Corgi à obtenir un titre de champion (Photo à droite).

 Cette "nouvelle race" a engendré un grand intérêt etles Corgis ont trouvé beaucoup de nouveaux admirateurs. Mais le public s'est étonné de la grande diversité des chiens présentés sur les rings d'exposition. Normalement,les chiens d'une même race se ressemblent à quelques détails près, mais là, il y avait les petits Pembrokes avec leurs queues courtes et les Cardigans, plus grands, avec leurs queues de renard - tous des Welsh Corgis même s'ils avaient l'air tout à fait différents.En plus, à part les différences de race, il y en avait des bons et des mauvais Pembrokes, des bons et des mauvais Cardigans - tout simplement, des Corgis de tous genres. Certains avaient des corps longs, d'autres des corps courts, il y avait les hauts sur pattes etles courts sur pattes, des grands et des petits, des lourds et des légers, certains avec de longs poils, d'autres à poils courts, avec des oreilles droites ou semi-droites etde différentes couleurs. Il n'est donc pas surprenant que les connaisseurs du monde canin n'aient pas débordé d'enthousiasme pour cette race mal équilibrée.
Bonny Gyp, le premier Champion Pembroke mâle (Photo) Le 25 juillet 1928, à l'exposition de Cardiff, les premiers CAC attribués aux Corgis ont été gagnés par deux Pembrokes.Le CAC pour mâles a été obtenu par Fairmay Fonda (Bowhit Pepper x Shan), né le 22 janvier 1928, tandis que celui pour femelles était décerné à sa sœur de portée, Shan Fach.En 1928 encore, deux autres expositions avec CAC ont eu lieu: le 23 août à Worcester et les 10 et 11 octobre àLondres, celle du Kennel Club au Crystal Palace. En 1929, à la Crufts, Shan Fach a obtenu, comme premier Corgi, un titre de champion. La même année, le mâle Pembroke Bonny Gyp (Brazen Bedlamite x Phoebe), né en 1927, a gagné le premier titre de champion chez les mâles. Chez lesCardigans, c'est le mâle Golden Arrow (Bab Llwyd x Ruby), né en 1928, qui a gagné le premier titre de champion lors du South Wales Kennel Association Show en juillet 1931 ; puis, seulement quelques minutes plus tard, Nell of Twyn (Jack x Nell, les deuxnon-inscrits), a gagné le premier titre de champion chez les femelles.

Golden Arrow, le premier champion Cardigan en 1931 Les inscriptions dans le livre des origines du Kennel Club ont augmenté constamment et donc également le nombre d'expositions avec CAC pour Corgis. Mais le fait queles deux types de Corgis soient jugés comme une seule race, a toujours mené à de vives contestations.Les propriétaires de Cardigans s'énervaient quand leur race s'en sortait mal avec un juge préférant les Pembrokes, etles exposants de Pembrokes étaient vexés si le juge favorisait les Cardigans. Et s'il y avait des juges all round qui ne réalisaient pas qu'il s'agissait en réalité de deux races différentes, il est arrivé qu'ils pénalisent un bon Cardigan à cause d'un front légèrement bombé, typique au Cardigan, cela parce qu'ils le jugeaient selon les critères du Pembroke qui aun front droit.

Pour les deux races, cette situation était évidemment très insatisfaisante. Puisque les Cardigans étaient moins nombreux que les Pembrokes, ils s'en sortaient presquetoujours moins bien. En outre, il était inévitable qu'il y ait des croisements entre les deux races puisqu'ils étaient considérés comme n'en faisant qu'une. Ainsi tous les effortsentrepris pour une standardisation et une amélioration du type concerné étaient condamnés d'entrée.
Pembroke avec queue (env. 1932), habitant au Canada : Penelope of Sundance

Et il est arriva quelque chose qui compliqua encore plus les choses. Au mois de juillet 1931, le Kennel Club édicta une interdiction de couper les queues pour Corgis !A ce moment-là, la plupart des Pembrokes naissaient avec un moignon et les autres queues étaient coupées.Il est difficile de dire pourquoi cette interdiction a été introduite, pour une race dont la proportion de naissance des queues courtes était aussi forte; mais il y a la vague présomption que les propriétaires de Cardigans l'ont demandé dans l'espoir quele Pembroke nanti d'une queue ressemblerait ainsi au Cardigan, du moins à ce pointde vue. C'est ainsi que l'on a trouvé tout d'un coup des Cardigans et des Pembrokes avec moignon ou longue queue côte à côte dans les rings, ce qui augmenta l'incertitude du public envers les deux races. Les membres du Welsh Corgi Club (fondé en 1925) se sont battus contre ce décret.
Enfin, en 1934, arriva la percée décisive que les amateurs des deux races attendaient depuis des années. Suite à de nouvelles demandes pour séparer les deux races,le Kennel Club se rendit enfin compte que les inscriptions souffraient de cette querelle éternelle entre les deux parties. Ainsi, lors d'une séance du 4 septembre, le comité pritla décision de reconnaître les deux types comme deux races séparées. Le Pembroke fut placé sur la liste des races à queues coupées et, lors de l'exposition du Kennel Clubdes 10 et 11 octobre 1934, il y avait des classes séparées - une pour Welsh Corgis (Pembroke) et une pour Welsh Corgis (Cardigan) - avec des CAC pour chaque race.

Fancy, une femelle Cardigan bleu merle bien typée, début des années 30 Simultanément, le Kennel Club décida qu'à l'avenir, tous les Corgis nés après le 16 octobre 1934 ne pourraient être enregistrés dans leur race respective que si les deux parents avaient été désignés avant cette même date dans l'une ou l'autre race. Donc, il fallu bien séparer les deux races. Jusqu'en 1933, 737 Welsh Corgis avaient déjà étéenregistrés dans le livre des origines et plus de 300 au cours de l'an 1934. On mandata un connaisseur des deux races pour trier les pedigrees au Kennel Club et les attribuer à la race respective. Ce ne fut pas un travail facile puisque dans quelques cas les chiens étaient des croisés. S'il n'était pas possible de classer un Corgi clairement chez les Pembrokes ou chez les Cardigans, le Kennel Club écrivait au propriétaire en lui demandant à quelle race le chien appartenait. Bien évidemment il arrivait qu'un Corgi avec 50% de sang de Pembroke soit classé comme Cardigan et vice versa. Par exemple, le mâle Cardigan bien connu, Ch. My Rockin Mawr, avait comme père le Pembroke Ch. Bowhit Pepper et comme mère une fille du mâle Pembroke Ch. Bonnie Gyp.
Ou encore, Bowhit Pepper, un des ancêtres de type Pembroke, avait aussi eu une fille Cardigan appelée Olwena (gagnante d'un CAC), avec la femelle Cardigan Olwen. En principe, il était même possible d'enregistrer un Pembroke pure race avec une queue comme Cardigan, s'il ressemblait plus à cette race. Mais, grosso modo, il y a eu peu de cas semblables et 85% des Corgis enregistrés étaient effectivement des Cardigans ou Pembrokes pure race.
Après la séparation, on a constaté qu'en 1934 plus de Pembrokes que de Cardigans avaient été enregistrés. Suite à cela, on a attribué en 1935 des CAC aux Pembrokes dans cinq expositions et aux Cardigans seulement dans trois expositions. L'entrée d'un Corgi Pembroke dans la famille royale en 1933 contribua à rendre cette race très populaire.
Les inscriptions jusqu'au début de la deuxième guerre mondiale étaient les suivantes:
  Pembroke          Cardigan
1934     240            59
1935     360            110
1936     562            81
1937     919            96
1938     975            78
1939     695            58

Sources: Thelma Gray: "The Welsh Corgi Pembrokeshire and Cardiganshire Types"Clifford L.B. Hubbard: "The Cardiganshire Corgi".Our Dogs, December 1934 (in CWCCA, 1992 Handbook) British Pembroke Corgi Champions 1928-1997.The Welsh Corgi League. The Kennel Gazette August 1991.

Société Centrale Canine

Centrale CanineFondée en 1881, La Société Centrale Canine, ou SCC, est l'organisme reconnu par le Ministère de l'Agriculture pour gérer le livre généalogique canin (LOF, Livre des Origines Français) et le Fichier National Canin (FNC). Cette association loi 1901 reconnue d'utilité publique et à but non lucratif a pour objectif la promotion des races de chiens en France ainsi que la promotion et la protection des divers rôles du chien dans la société. Elle se doit également de gérer et de coordonner les différents Clubs de races et Sociétés Canines Régionales qui la composent.