Quelques conseils avant .....et pendant le ring. - Bulletin CCF N° 41

Dans toute exposition canine, la préparation et la présentation du chien ont leur importance.

Si les propriétaires de Corgis ont la chance de ne pas avoir de contraintes de toilettage majeures, comme pour d’autres races, il ne faut cependant pas les négliger. Les juges apprécient un chien d’autant plus qu’il sera présenté propre : lavé, ongles faits, poils coupés entre les coussinets.

Les perfectionnistes auront à coeur de toiletter le chien en détail avant l’entrée en ring, à l’aide de sprays volumisateurs, de talc (pour blanchir les pattes), et autres produits de beauté que l’on trouve désormais couramment en exposition. Gardons cependant à l’esprit que les Corgis sont des chiens de bergers rustiques qu’il ne faut pas dénaturer.

Le bainAvant toute chose, il faut laver votre Corgi. On pensera à bien étriller le chien avant de
le baigner, c’est autant de poil mort en moins dans vos canalisations. Compte tenu de la nature du poil et du sous-poil, l’idéal est de donner le bain au moins 2 jours avant
l’exposition, de façon à ce que le poil ait le temps de sécher en profondeur, et perde son excès de gonflant qui empêche l’exposant de le travailler facilement. On utilisera bien sûr un shampoing adapté; il en existe de toutes sorte, et même des soins après-shampoing. Attention que ces derniers, s’ils nourrissent effectivement le poil, ne l’alourdissent trop et ne le rendent trop soyeux, ce qui serait un défaut sur les Corgis.

A eau tiède, on prend le temps de mouiller le chien en profondeur avant d’appliquer le shampoing. C’est souvent la phase la plus longue ! Les shampoings du commerces étant souvent très concentrés, on peu les diluer dans une bouteille secondaire, avant de l’ appliquer.

Prévoyez de grandes serviettes absorbantes pour “essorer” votre chien au maximum, et laisser le s’ébrouer quelques minutes avant la phase séchage (quel bonheur !). N’utilisez pas de sèche-cheveux trop chaud, mais tiède, et cherchez avant tout à sécher le sous-poil (on peu, par exemple, utiliser une brosse à gros picots pour le “décoller”).

Les pieds
C’est la seule partie du Corgi sur laquelle une coupe du poil est tolérée. Ci-dessous, tiré du livre de référence de Deborah Harper, The Complete Pembroke Welsh Corgi, la photo illustre 1) le pied avant soin; 2) vue de dessous, après toilettage. les ongles sont coupés, ainsi que les poils dépassant des coussinets; 3) vue de dessus, lorsque la coupe de poils respecte l’ovale naturel du pied; 4) au contraire, lorsque les poils ont été trop raccourcis autour des doigts, la forme du pied résultante est incorrecte.


...........ET PENDANT LE RING

Ca y est. Votre Corgi est fin prêt, c’est le jour de l’exposition, et vous allez bientôt rentrer dans le ring. Que va-t-il se passer ?

Normalement, les chiens entrent, selon leur classe, dans l’ordre des numéros du catalogue.Chaque présentateur doit porter son numéro en évidence (fixé à l’aide d’une broche ou d’un brassard). Le chien doit marcher en laisse (un modèle d’exposition), au pied et toujours à gauche de la personne qui le tient.

Une fois que tous les chiens de la classe sont entrés sur le ring, le juge les observe habituellement dans leur ensemble, puis un par un rapidement. Il se peut qu’il les fasse marcher une première fois en groupe. Il faut alors se suivre en respectant des distances d’avec le chien qui précède. Si cela n’est pas du tout possible (le précédent lambine trop, ou votre chien demande une allure vraiment soutenue), vous pouvez éventuellement doubler par une piste intérieure, mais il ne faudra pas gêner les autres concurrents,
et penser à reprendre votre place initiale sitôt les chiens arrêtés.Après cette “mise en pattes”, le juge examine les chiens individuellement. On commence par placer le chien sur la table d’examen. Il doit se tenir debout sur la table, campé droit sur ses quatre pattes, le plus attentif possible. Le juge doit pouvoir l’examiner et le toucher sans être gêné (pensez à vous déplacer si besoin). On entraînera préalablement sont chien à se laisser examiner les dents sans broncher, et à ne pas s’agiter sur une table, en hauteur.

Votre chien redescendu de la table, le juge vous demandera certainement de marcher, d’abord en effectuant un triangle (chien à l’intérieur pour ne pas le cacher au regard du juge), puis un aller-retour le plus rectiligne possible (photo). L’allure demandée est le trot, soutenu et régulier. Si votre chien se désunit à un moment (se mettant par exemple au galop), pas de panique. Prenez le temps de vous arrêter pour repartir calmement. Après cet exercice, vous devrez présenter votre chien en statique (debout, campé, attentif) devant la table du juge pendant quelques minutes afin qu’il puisse l’examiner attentivement et dicter ses commentaires à son secrétaire. Pensez à vous reculer suffisament pour que le juge ait une bonne vue d’ensemble.

Une fois tous les chiens examinés, il se peut que le juge fasse marcher à nouveau le groupe ensemble afin d’établir son classement. Soyez patients, et quelque soit l’issue des jugements, pensez à récompenser votre chien. Après tout, il ne fait tout cela que pour vous faire plaisir !

Société Centrale Canine

Centrale CanineFondée en 1881, La Société Centrale Canine, ou SCC, est l'organisme reconnu par le Ministère de l'Agriculture pour gérer le livre généalogique canin (LOF, Livre des Origines Français) et le Fichier National Canin (FNC). Cette association loi 1901 reconnue d'utilité publique et à but non lucratif a pour objectif la promotion des races de chiens en France ainsi que la promotion et la protection des divers rôles du chien dans la société. Elle se doit également de gérer et de coordonner les différents Clubs de races et Sociétés Canines Régionales qui la composent.