La légende des Corgis - Bulletin CCF N° 32

IIlustration B. Quinio

Voici comment les Corgis arrivèrent parmi les hommes

Le Pays de Galles est une région de contes, avec des châteaux à chaque tournant de chemin, avec des elfes ou des fées derrière chaque menhir. Ainsi, il n'est pas surprenant que dans le pays de Galles, existent aussi des chiens d'elfes. Voici donc l'histoire de l'origine des Corgis.
La reine Mab frappa dans ses mains en criant : «je m'ennuie - allons chevaucher». Sur le champ apparut devant la reine des elfes un petit chien rouge/blanc, avec un collier en or, auquel était attaché une clochette en or également. Sur son dos était fixé une minuscule selle du cuir le plus fin, garni de ciselures en argent. Puis des chiens identiques surgirent devant les autres membres de la cour des elfes. Chacun prit place sur le dos de son chien magique et, conduits par la reine Mab et son maître de chasse Dark Eric, ils s'élancèrent des profondeurs des collines. Puis, à la lueur de la lune, ils s'envolèrent par les forêts du Pays de Galles.

Soudain un elfe poussa un cri : sa monture avait frôlé la trappe en fer d'un braconnier. Le contact avec du fer signifie pour les elfes une mort certaine et le courtisan avec son chien fut précipité à terre par la puissante énergie du métal. Les autres elfes les entourèrent tout en gardant leur distance, pour ne pas être également terrassés par le fer glacial. «Que devons-nous faire ?» demanda la reine Mab. «Nous ne pouvons pourtant pas les laisser mourir tout simplement sur place».

Alors une petite voix hésitante rompit le silence. Un enfant guignait de derrière un arbre, sa sœur apeurée à ses côtés. Le garçon dit : «si votre Majesté le souhaite, je peux déplacer la trappe pour qu'elle ne touche plus ces deux-là. De plus, ma sœur s'y connaît en herbes curatives, elle peut peut-être soulager leurs souffrances». «Mais que faites-vous ici à une heure aussi tardive, mon garçon», voulut savoir la reine, ne savez-vous pas que pour les mortels, la nuit cachebeaucoup de dangers ?». «Mon père est gardien de moutons» répondit le garçon. «Notre meilleur mouton a disparu, et, si nous ne le trouvons pas, nous allons souffrir de la faim ».«Sauvez mes amis, dit la reine, et je vous le revaudrai au centuple».

Le garçon et sa sœur tirèrent la lourde trappe, jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus provoquer de dégâts. Puis la fillette récolta de l'écorce de chêne et des feuilles de mûres sauvages
les humecta dans le ruisseau et en fit une compresse calmante. Grâce au pouvoir guérisseur des herbes, l'elfe et sa monture furent bientôt sur pied. «Je vous ai promis une récompense» dit la reine Mab. Elle secoua deux fois la petite cloche en or que son chien portait autour du cou. Deux chiots rouge et blanc apparurent. Ils avaient de courtes pattes, ils étaient vigoureux et robustes, avec des yeux sombres qui brillaient d'intelligence. «Ce sont des chiens d'elfes» dit la reine Mab. «Ils sont rapides, intelligents et fidèles, et ils peuvent garder aussi bien le bétail que les moutons. Soyez bons envers eux, et plus jamais vous ne perdrez vos animaux». Puis elle frappa dans ses mains, puis elle-même et sa suite disparurent. Seuls les deux chiots restèrent sur place.

La famille du berger acquit l'aisance et les chiens d'elfes eurent des petits. Les Corgis, comme on les appela - «cor» signifie en gallois nain et «gi» chien - étaient très appréciés à travers tout le pays pour leur grande capacité de garde. Comme signe distinctif de leur origine, comme monture des elfes, tous portèrent des traces de la selle ou du harnais derrière leurs épaules. Et le jour de la Saint Jean, lorsque exceptionnellement les chiens montraient des signes de fatigue, compréhensifs les bergers secouaient la tête.

Ils savaient que chaque année, lors de la nuit de la mi-été, les elfes revenaient pour chevaucher les Corgis, afin qu'ils n'oublient jamais leurs origines.

Société Centrale Canine

Centrale CanineFondée en 1881, La Société Centrale Canine, ou SCC, est l'organisme reconnu par le Ministère de l'Agriculture pour gérer le livre généalogique canin (LOF, Livre des Origines Français) et le Fichier National Canin (FNC). Cette association loi 1901 reconnue d'utilité publique et à but non lucratif a pour objectif la promotion des races de chiens en France ainsi que la promotion et la protection des divers rôles du chien dans la société. Elle se doit également de gérer et de coordonner les différents Clubs de races et Sociétés Canines Régionales qui la composent.