L'élevage - Choix des reproducteurs - Bulletin CCF N° 16

“Un peu de biologie...”

Élever, ce n’est pas seulement choisir par intérêt ou par sympathie un étalon et faire naître ensuite une portée issue de cet heureux mariage.
Dans l’espèce canine, la diversité des races est considérable. Chacune se définit par des caractères distinctifs. C’est le type. Le propre du type, c’est la faculté de se reproduire d’une manière constante. La production inscrite au Livre des origines français (LOF) est soumise à des règles, la confirmation des chiens devenus adultes notamment. L’expert confirmateur ou le juge attestent que le chien présenté correspond bien au standard de la race pour laquelle il a été déclaré, et s’il ne présente pas de défauts majeurs pouvant nuire à la qualité du cheptel dans une perspective de reproduction. Au risque de décevoir les propriétaires de mâles, un grand nombre d’individus n’assurera aucune descendance. Très souvent, les propriétaires de femelles orientent leur choix vers des chiens connus pour leurs qualités apparentes appréciées par des experts, pour leurs origines, et, quand cela est rendu possible, pour la qualité de la descendance déjà reconnue. Les propriétaires de femelles sont souverains. Qu’il soit éleveur amateur ou expérimenté, la magie de l’élevage exercera toujours sur chacun la même fascination.
Un exposé succinct peut vous guider pour essayer de mieux comprendre les mécanismes naturels régissant la reproduction et la transmission du patrimoine.

Génotype - phénotype
Deux données fondamentales sont à considérer en matière de génétique : le génotype et le phénotype. Ce sont deux notions bien distinctes. Le génotype, c’est l’ensemble des caractères qu’un individu ou un groupe d’individus reçoivent par transmission héréditaire. Le génotype d’un chien signifie la totalité de ses gènes, tandis que le phénotype est le chien lui-même, c’est-à-dire le résultat de son complet développement, y compris les effets de l’environnement. Le génotype d’un animal est ce qu’il peut transmettre à sa descendance.

Chromosomes
La fécondation est le résultat de l’union de deux cellules reproductrices à constitution particulière (voir gamètes). Un spermatozoïde et un ovule constituent la première cellule. L’œuf se divise en deux, les deux se divisent et ainsi de suite. Au fur et à mesure de la division cellulaire, il y a spécialisation progressive des cellules pour former les différents organes : squelette, muscles, système nerveux... Le noyau de chacune des cellules somatiques (qui édifient chaque individu) renferme un double stock de chromosomes provenant de chacun des géniteurs. Leur nombre est constant dans chaque espèce : 39 paires chez le chien. Ils sont en effet toujours par paires dans chacune des cellules de chaque individu, à l’exception des cellules sexuelles qui n’en contiennent qu’un stock simple.

De structure complexe, chaque chromosome contient une collection de gènes dont l’expression peut être dominante ou récessive. Présent dans le patrimoine génétique, le caractère récessif paraît ne pas exister. Il se transmet pourtant inchangé pour réapparaître, parfois très loin dans la descendance, lorsqu’il n’est plus dominé, quand il a trouvé son “pendant”.

Gamètes
La reproduction sexuée permet non seulement la transmission de l’information génétique, mais aussi le brassage des informations propres à deux individus différents. Ce brassage aboutit à la diversification maximale.La reproduction sexuée implique donc l’union de deux cellules sexuelles, les gamètes, fournies par chacun des géniteurs,comme nous l’évoquions précedemment. L’origine de tout organisme se trouve dans une cellule unique, l’œuf fécondé. Une série de multiplications successives conduit à la formation d’un embryon constitué par plusieurs milliers de cellules. Très tôt, dans le développement de l’embryon, deux lignées vont s’isoler parmi ces cellules. Les cellules de la lignée germinale vont se localiser exclusivement au niveau d’organes particuliers, les glandes génitales ou gonades.
Au terme de leur évolution, ces cellules vont subir au niveau des gonades un mode particulier de division cellulaire conduisant à la formation de cellules simples (chromosomes) : les gamètes qui sont des cellules très spécialisées. Les gamètes produits par un organisme mâle sont les spermatozoïdes, les gamètes produits par un organisme femelles sont les ovules.

Société Centrale Canine

Centrale CanineFondée en 1881, La Société Centrale Canine, ou SCC, est l'organisme reconnu par le Ministère de l'Agriculture pour gérer le livre généalogique canin (LOF, Livre des Origines Français) et le Fichier National Canin (FNC). Cette association loi 1901 reconnue d'utilité publique et à but non lucratif a pour objectif la promotion des races de chiens en France ainsi que la promotion et la protection des divers rôles du chien dans la société. Elle se doit également de gérer et de coordonner les différents Clubs de races et Sociétés Canines Régionales qui la composent.